GauTour.jpg (21593 octets) Droitebandeau.jpg (54419 octets)
Le Congo constitue la terre du tourisme par excellence, compte tenu aussi bien de la diversité de ses climats, de la beauté et de la richesse de son paysage que de la pluralité des possibilités qu’il offre.

Aussi, que ce soit par voie aérienne, terrestre ou fluviale, le spectacle est saisissant. Du Nord au Sud, comme de l’Est à l’Ouest, le voyageur a l’impression de contempler un tapis où se retrouveraient toutes les nuances du vert, depuis le ton amande jusqu'à celui de l’émeraude. S’y mêlent tantôt une forêt claire où abondent les légumineuses, des rhizomes et des touffes de mimosas comme au Katanga, tantôt des bananeraies éternellement vertes autour des villages comme sur les versants ensoleillés des coteaux du Kivu.

Plus on s’élève en altitude, les calottes montagneuses de l’Est se couvrent d’épaisses forêts de bambous, auxquelles se succèdent les végétations subalpines et alpines, où se mêlent lobelias et bruyères arborescentes parsemées de lichens et séneçons. La chaîne des monts de Cristal, qui surplombe la province du Bas-Congo prolonge la savane boisée jusqu’aux rives de l’Atlantique, dans un paysage d’où émergent d’impressionnantes masses de baobabs hauts de vingt mètres pour la plupart.

A la richesse des forêts, demeurées vierges, préservant leur beauté naturelle, s’ajoutent toutes les merveilles du monde concentrées dans un seul pays, principalement dans les nombreux parcs nationaux, véritables réserves d’espèces sauvages de toutes natures, les fleuves et leurs affluents, ainsi qu’à travers les impressionnantes grottes et les innombrables chutes qui jalonnent le Congo.