GauHome.jpg (15896 octets) Droitebandeau.jpg (20729 octets)
Frères , soyez fidèles à la Terre congolaise: Réponse à Mr. Bernard Ilunga
wpe141.jpg (679 octets)
Faustin Kutshienza
wpe141.jpg (679 octets)
1. Très profond et pertinent est le cri que vous m'avez adressé en ce moment de guerre absurde que le peuple congolais se voit injustement imposée. Je vous en remercie.

2. Dans le contexte actuel du Congo, ce cri serait complet, si il s'énonçait: "Frères soyons fidèles à la Terre congolaise, défendons-la contre toute fome d'agression et ensemble bâptissons-la en une Nation forte et libre"

3. Cela dit, mes articles sur Congonline et Congo2000, mes interventions radiophoniques sur la Radio France Internationale (RFI)sont le témoignage de mon patriotisme, mon attachement et ma fidélité à la Terre congolaise. Je le fais, conduit par la libérté, le droit et la raison et non par la passion, le nationalisme dénaturé, la malhonnétété, le mensonge et la volonté délibérée de règler des comptes à qui que ce soit. Je ne dédaigne pas la Terre congolaise. Je combats pacifiquement pour son avenir proche et lointain.

4. Comme vous, Mr Ilunga, je condamne et haïs la guerre, la violence, car je n'aime pas la guerre. Certes, il y a des priorités dans le contexte actuel du Congo. La priorité, c'est LA FIN DE CETTE SALE GUERRE. Il faut donc des négociations entre les principaux combattants: Kabila et Wamba di Wamba.

5. Cependant, croyez-vous que le régime Kabila dont vous semblez être l'avocat n'aime pas la guerre et qu'il soit disposé à entamer des négociations directes avec la rebellion ?. Le Ministre de l'Information de Kabila, Didier Mumengi déclarait:"le Président Kabila aime la guerre, il a vécu dans la guerre, il a grandi avec la guerre". Lui-même Kabila ajoutait: la guerre sera longue et de longue haleine, je la menerai. Je porterai la guerre là d'où elle est venue".

6. Cet amour pour la guerre se retrouve également chez les Alliées de Kabila en particulier chez Robert Mugabe (Zimbabwe)lorsqu'il déclare:"Nous savons que nous engageons dans une longue et couteuse guerre. A l'Est, c'est là où le soleil s'élève, c'est à l'Est que nous porterons la guerre".

7. La conséquence logique des telles déclarations est le refus par Kabila et ses Alliées de rechercher une solution pacifique à cette guerre en écartant les initiatives de paix préconisant des négociations directes avec les rebelles, brandissant la thèse d'Agression, qui en réalité est dénudée tout fondement.

8. Il n'est pas question pour moi de profiter ou de me servir de la guerre pour règler des comptes politiques avec Kabila, car je ne me dispute pas le pouvoir avec Kabila. Des comptes politiques se règlent entre Kabila et le Groupe Wamba di Wamba et Ngoma Zahidi. Pas même avec Etienne TSHISEKEDI.

9. Si j'étais amené à exercer des fonctions politiques à mon retour dans la Terre congolaise, après mes études doctorales, je le ferai par des VOIES DE DROIT, c'est-à-dire par l'ELECTION AVEC MANDAT POPULAIRE et non par la violence ni par la rébellion avec l'écoulement du sang des fils du Congo. JE NE SUIS PAS GUERRILLERO.

10. Il me semble qu'alors que Mr Ilunga dénonce la guerre et plaide en faveur de la fidelité à la Terre congolaise, alors que la guerre tue les congolais, certaines personnes dont les meneurs-mêmes de cette guerre en profite pour signer des gros contrats d'affaires. A titre d'exemple la création entre Kabila et Edouardo do Santos de la société SONANGOL-CONGO pour l'exploitation du pétrole Congolais à Moanda et le Contrat sur la Gécamines avec Robert Mugabe pour l'exploitation des minerais du Katanga.
Et le Ministre zimbabwéens de la Défense n'a pas hesité de justifier la poursuite de la guerre par son pays en évoquant que c'est le moyen à la fois de pousser les hommes d'affaires zimbabwéens de gagner des marchés au Congo.
De l'autre coté de la rébellion, ce sont l'or et le diamant qui interesse Yoweri Museveni et Paul Kagamé.

11. De même Kabila s'était empressé de signer des contrats à Lubumbashi en 1997 après la chute de Kisangani alors qu'il n'avait pas encore pris le pouvoir au Congo, de même il signe de nouveaux contrats qu'il pourra peut-être résillier de façon cavaleresque après cette guerre. Ce qui pourrait aussi être à la base d'une autre rébellion, qui serait cette fois
qualifiée d'agression du Congo par le Zimbabwe et l'Angola.

11. Devant cette situation à qui profite de cette guerre? A Faustin KUTSHIENZA ou Etienne TSHISEKEDI? N'est pas d'une part à KABILA et ses Alliés et d'autre part à Wamba di Wamba et ses Alliés.

12. Mr Ilunga. Vous évoquez la menace d'une implosion du Congo. Je vous signale que j'avais stigmatisé cette menace le 13 mars 1997 lors d'une conférence que j'avais donnée à l'Université d'Auvergne. En ce temps-là, KISANGANI n'était pas encore tombée sous le controle des troupes de Kabila.
Pour moi, la situation actuelle au Congo est la suite logique de la dynamique de prise de pouvoir par les armes, qui semble élire domicile dans ce pays.

13. Aujourd'hui, il est malhonnète de la part du gouvernement de Kinshasa de justifier cette guerre qu'il aurait éviter en brandissant la thèse de l'agression.

14. En 1996-1997, Kabila a mené une rébellion contre Mobutu avec l'appui militaire du Rwanda, de l'Ouganda, de l'Angola et des Etats-Unis avec comme combattants les Banyamulengues. Avait-il (Kabila) admis un seul instant que sa rebellion était une agression du Zaïre par ces pays?

15. Pendant cette rébellion, Kabila avait exigé de negocier directement avec Mobutu. Ce dernier (Mobutu) sachant que Kabila bénéficiait du soutien du Rwanda, de l'Ouganda, de l"Angola et des Etats-Unis, n'avait pas négocié avec ces pays excluant Kabila mais avec Kabila. Aujourd'hui, n'est-ce pas que le Groupe Wamba di Wamba se trouvent dans la même situation que Kabila ?
Alors pourquoi Kabila refuse de négocier directement avec ce Groupe. C'est MALHONNETE.

15. C'est Yoweri Museveni qui a installé Kabila au pouvoir à Kinshasa en mai 1997. C'est le Rwanda, l'Ouganda et l'Angola qui ont fait de Kabila "roi" ou "Nzee" comme vous voulez bien l'appeler. En ce temps, personne n'avait vu en ce geste une agression du Zaïre par ces pays. Aujourd'hui, des frustrés du regime Kabila mènent une rébelion contre lui avec le soutien du Rwanda et de l'Ouganda avec des Banyamulengues, des langues se dressent et brandissent la thèse de l'agression. C'est MALHONNETE.

16. L'histoire de la Terre congolaise revèle qu'à chaque fois un gouvernement décadent fait face à une crise politique à l'intérieur du pays, ce gouvernement recourt à l'arme de la HAINE ETHNIQUE.

17. C'est ainsi qu'en 1959, face à la lutte du peuple congolais pour son indépendance, le gouvernement colonial belge opposa les Bakongo aux Bangala à Kinshasa.

18. Face à la lutte historique du peuple zaïrois pour l'Etat de droit et la démocratie, le gouvernement Mobutu opposa en 1994 les Katangais aux Kasaiéns, d'où l'épuration ethnique des kasaiens sous le Gouverneur KYUNGU, aujourd'hui nommé Ambassadeur sans poste par Kabila.

19. Incapable de poser les bases d'un Etat de droit et d'une démocartie en Terre congolaise, le gouvernement de Kabila appelle les autres ethnies du Congo à la haine ethnique et l'éradication des Banyamulengues (également ethnie du Congo). A noter qu' à cause de la dénonciation de la présence des Banyamulengues , certains fils du Congo ont été exécutés (NGANDU KASESE), emprisonnés (OLENGA NKOY, NGOMA ZAHIDI)ou relegué (Etienne TSHISEKEDI).


20. L'histoire des guerres civiles en Terre congolaise a également montré, comme vous le dites, Mr. Ilunga que ce sont des frustrés des regimes au pouvoir qui ont fait des rebellions.

21. Frustrés par le régime Kasa-Vubu, Antoine GIZENGA, Pierre MULELE, Kabila... ont fait la rébellion de 1964-65. Frustré par le régime Mobutu, Le Général MBUMBA Nathael a fait les deux guerres du Shaba 1977 et 1978. Frustré par Mobutu, Kabila a fait la guerre de Moba en 1984 et sa rébellion de 1996-1997 avec le soutien du Rwanda, de l'Ouganda, de l'Angola et des Etats-Unis. Enfin, frustrés par le régime Kabila, Wamba di Wamba,NGOMA Zahidi, Lunda Bululu et Ondekande font la rébellion avec le soutien des même pays que ceux qui avaient soutenu Kabila.

22. Devant cette réalité des choses, il me semble que seules des personnes NAIVES et SANS INTELLIGENCE REELLE et en qui LA PASSION DOMINE LA RAISON
pourront croire aux stipudités du gouvernement de Kinshasa et de la rébellion.

23. Le peuple congolais devra donc interpeller Kabila et Wamba di Wamba sur l'opportunité de pousuivre cette guerre. Il est INADMISSIBLE de voir des marches de soutien quotidiens à Kinshasa en faveur de la pousuite de la guerre par le gouvernement.

24. Kabila, d'abord et Wamba di Wamba, ensuite doivent accepter de négocier directement pour mettre fin à cette guerre, si l'un comme l'autre ont en tête l'INTERET SUPERIEUR DE LA REPUBLIQUE: l'indépendance, l'intégrité du Congo et la dignité de son peuple. Car, pour moi, c'est une HAUTE TRAHISON de transformer son pays en territoire par exellence où des pays étrangers viennent mesurer la force de leus armées au prix du sang de son peuple.

25. Kabila ne peut refuser de négocier même si la rébellion inscrit comme point essentiel à l'ordre du jour de ces négociations SON DEPART. Kabila doit prendre courage, car contre Mobutu, il exigeait de négocier avec comme SEUL POINT à l'odre du jour le DEPART DE MOBUTU et la CESSION DU POUVOIR par ce dernier.

26. Quant à vous Frère Bernard ILUNGA, rejetez tout comportement résigné du genre:" Je préfère mille fois être attaché à sa terre, plutôt qu'un clairvoyant dédaigneux de celle-ci". Je ne dédaigne pas la Terre Congolaise car j'y suis né. Vaut-mieux être Claivoyant dédaigneux de tout mal, qui élit domicile sur sa terre car il n'y a pas de moindre mal, le Mal étant toujours un mal, plutôt d'être attaché à sa terre en cautionant ce mal.
Sinon, vous serez presqu'il inutile à votre Terre.

Faustin Kutshienza

Université d'Auvergne.

Copyright Afriqu'Info asbl.